Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 décembre 2009 1 07 /12 /décembre /2009 18:25

Compte rendu de la réunion du Groupe d’Animation

du Quartier Nord du 3 décembre 2009

 

Très forte participation des chapelains du Nord

 

De très nombreux sujets proposés par les habitants

 

Parmi les sujets proposés :

 

- Réouverture de la ligne de tram-train « Nantes-Chateaubriand » :

 

Des travaux importants entraîneront la fermeture de la circulation à certains endroits de la commune pendant quelques mois en 2010

 

Vive réaction dans la salle visant à demander la mise en place d’ un plan de circulation de délestage adapté.

 

- Présentation du diagnostic « voirie » par Nantes Métropole :

 

Forte contestation des habitants sur la qualité de cette voirie,  jugée déplorable à certains endroits (en particulier sur la traversée de Mouline avec la rue de la Charlière et la rue de la Hillet, et certaines rues de la Brosse)

 

- Transport publics et conditions de circulation sur la commune depuis le Nord,  jugés inadaptés :

 

Plus d’une heure pour se rendre en centre ville de Nantes aux heures de pointe, bus surchargés, parents contraints d’emmener leurs enfants scolarisés à Nantes jusqu’ aux arrêts de tramway (Recteur Schmitt,…) tous les matins…

 

Difficultés pour sortir en voiture du quartier du Port aux Cerises au niveau du rond point situé face à la nouvelle gendarmerie : vitesse excessive des véhicules sur RD69 et rond point inadapté aux riverains.

 

Traversée de Mouline avec trafic de transit « Ouest-Est » : trafic automobile en hausse constante et vitesse excessive des véhicules sur cette voie communale totalement inadaptée à un tel trafic.

 

 


 

- Projet de parc éolien sur la route de la Chapelle sur Erdre-Treillières, en limite de commune au lieu dit Harmonières  :

 

Vives réactions dans la salle : projet jugé inutile entraînant des impacts sur l’environnement, pour un coût d’investissement important et un très faible rendement (coût du kilowatt/h à 8 cts d’Euros, 2 fois plus cher que le coût moyen du kilowatt/h produit par eDF).

 

Plus globalement, de nombreux participants alertent les représentants de la municipalité sur le manque total de cohérence sur ces projets ponctuels d’installation d’éoliennes terrestres, alors que les autorités s’orientent de plus en plus sur le déploiement de fermes éoliennes off-shore à plusieurs kilomètres des côtes pour limiter les impacts directs sur les riverains et le paysage (voir le projet d’une  société proche de GDF-Suez qui envisage d'implanter 60 à 80 éoliennes à 12 km au large du Croisic, d'ici 2015)

 

A la question sur les nuisances éventuellement induites par une telle installation, les représentants de la municipalité disent ne pas être directement associés à ce projet, alors qu’ils le présentent officiellement en GAQ ?

 

- Dossier des cheminements :

 

Aucune information transmise, aucun plan présenté. Les participants alertent les représentants de la municipalité sur les coûts et l’entretien de ces cheminements, qui de plus, peuvent nuire gravement à la préservation des espaces naturels sensibles.

 

Les cheminements existants ne sont pas toujours praticables du fait d’un manque d’entretien chronique (chemin de la Hergrenière, chemin des quatre vents,…)

 

Demande des habitants d’interdire la circulation d’engins motorisés sur ces cheminements. Ces engins sont jugés dangereux pour les piétons et dégradent les cheminements.

 

- Bilan de l’opération boîtes aux lettres AGENDA 21 :

 

600 contributions, portant principalement sur les problèmes de transport à la Chapelle sur Erdre.

 

- Projet de piste cyclable rue de la Charlière  :

 

Un différend entre la Municipalité de la Chapelle sur Erdre et un riverain du tracé a été porté au tribunal administratif.

 

L’association La Chapelle Ville Nature demande que soit reconsidéré ce projet . L’objectif n’étant pas seulement de créer une piste cyclable en parallèle de la rue de la Charlière,  mais aussi de traiter les « points noirs » de la circulation communale que constituent la rue de la Charliére et la rue de la Hillet.

 

Malgré les aménagements de voirie réalisés rue de la Charlière en 2004 (busage et réfection de chaussée avec pose de dispositifs de ralentissement ), la sécurité routière sur cette zone s'est encore dégradée et les véhicules roulent de plus en plus vite.

 

Nantes Métropole a conscience depuis 2000, que la création de la déviation de la RD 39, a provoqué un trafic de transit sur le village de Mouline, avec des usagers du Nord de la Chapelle sur Erdre, voire de Grandchamps des Fontaines qui utilisent cet axe communal chapelain totalement inadapté pour arriver plus rapidement sur Nantes.


Ce phénomène s'amplifie d'année en année avec l'augmentation de la population sur Mouline et plus généralement dans le Nord de la Chapelle sur Erdre.

 

L’association La Chapelle Ville Nature souhaite qu’un groupe Projet soit constitué sur cette problématique de l’aménagement sécurisé de la traversée de Mouline .

 

- Evolution du PLU 2007 et projet immobilier Mouline - La Planche  :

 

Inquiétude des habitants de Mouline qui craignent que le village soit totalement dénaturé par l’arrivée massive de constructions individuelles (plus d’une vingtaine de pavillons sur un village en comportant un peu plus de 200, soit 10% de croissance de la taille du village sur une seule opération immobilière !). Ce projet suscite d’autant plus de désapprobation qu’il implique l’élargissement du chemin de la planche, avec des emprises importantes sur certaines propriétés riveraines .

 

Les représentants de la municipalité n’ont fourni aucune explication sur ce projet, alors que le PLU 2007 est en cours de révision (enquête publique en cours) ?

 

- Projet de 2ème ligne de tram-train vers Treillières - Vigneux - Blain   :

 

La Chapelle Ville Nature rappelle qu’une synthèse des contributions du groupe Projet sur ce dossier a été rédigée par le syndicat mixte d’études de l’aéroport de NDDL et remise aux membres du GP fin octobre 2009.

 

Le paragraphe 3.3 du document du Syndicat mixte d’études de l’aéroport de NDDL, présente la synthèse globale concernant les 4 variantes chapelaines étudiées :

 

"4 solutions étaient donc analysées dans les documents du SMEANDDL :

 

- L'utilisation de l'emprise de l'ancienne voie ferrrée Nantes-Blain

- L'utilisation mixte de la rue Charles de Gaulle

- Un tracé contournant la zone urbaine du centre-ville de la Chapelle sur Erdre par le Nord

- Un tracé contournant la zone urbaine du centre-ville de la Chapelle sur Erdre par le Sud et l'Ouest

 

Le tracé Sud Ouest ne retient globalement l'attention d'aucune des associations. Son manque d'intérêt par rapport à une desserte efficace des secteurs denses de la Chapelle sur Erdre semble en être la principale raison.

 

Le tracé Nord recueille de fortes oppositions, pour un manque d'efficacité dans la desserte de la zone urbaine, mais surtout pour les atteintes à l'environnement, l'activité agricole ou les riverains.

 

Le tracé sur la rue du Général de Gaulle est jugé "irréaliste" du fait des problèmes de cohabitation avec les autres modes de déplacement, notamment au niveau de la sécurité, ou des impacts sur les propriétés riveraines.

 

Le tracé de l'ancienne emprise de la ligne ferroviaire Nantes-Blain est lui également contesté pour des problèmes de nuisances, de dégradation du paysage et de l'environnement, ou de la sécurité. Cependant plusieurs associations reconnaissent qu'il s'agit du tracé le plus performant en terme de desserte du centre ville de La Chapelle sur Erdre, et font donc des propositions d'amélioration soit du tracé, soit pour la mise en oeuvre de techniques permettant de limiter les nuisances et les effets négatifs.

 

Les fonctionnalités qui pourront être privilégiées suite aux réflexions liées au PDU de Nantes Métropole, apporteront sans doute des précisions quant à l'intérêt des différentes solutions, permettant ensuite d'en approfondir les études de tracé et d'insertion, au regard des différentes critiques et suggestions avancées par le groupe Projet mis en place par Monsieur le maire de la Chapelle sur Erdre."

 

Ce document confirme qu'au sein du groupe Projet, une majorité d'associations chapelains souhaite le passage du tram-train par le centre ville de La Chapelle sur Erdre.

 

La Chapelle Ville Nature a proposé un tracé « Centre ville » visant à préserver, en partie, la coulée verte et offrant une station supplémentaire à Jaurés .

 

D’autre part, à l’initiative du Syndicat mixte d’études de l’aéroport de NDDL, une étude complémentaire est actuellement en cours sur le tracé Nord, différents éléments ayant été oubliés lors de la pré-étude, comme le dénivellé très important sur cette variante entraînant une emprise de 150 m de large de l’infrastructure à double voies , ou un ouvrage d’art…

 

 

- Question diverses    :

 

L’horaire du GAQ Nord à 18h30 ne permet pas la participation d’un grand nombre d’actifs pour cause d’incompatibilité avec leurs horaires de travail. Un GAQ programmé à 20H30 permettrait la participation de tous .

 

 

Une question sur les moyens que compte mettre en place la municipalité afin de baisser les impôts locaux avait été transmise et n'a pas été mise à l'ordre du jour du GAQ.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by chapelain - dans communication culture
commenter cet article

commentaires

jean-pierre sachot 13/12/2009 22:49


Bonjour,
Et félicitation pour votre participation au débat sur le sujet du tram train
Concernant le sujet des éoliennes,il est nécéssaire d'apporter quelques précisions.
Lors du dernier GAQ nord,certains participants,ont donné leurs avis sur ce parc éolien
LACHAPELLEVILLENATURE a fait un compte rendu de cette réunion parcequ'au gaq précédent, aucun compte rendu n'avait été effectué
L'ensemble des points abordés ont été repris dans la synthèse, certe fortement résumé, mais avec fidélité
LACHAPELLEVILLENATURE a un objectif principal: c'est NON AU TRACE NORD et d'etre force de proposition dans le cadre de la venue du tram
C'est ce qui est fait par la proposition d'une nouvelle variante
Notre mission est bien de travailler sur le thème du tram et à aucun moment, nous avons décidé de traiter le sujet du parc éolien
merci de ne pas se méprendre
Cordialement
JP Sachot (VP)


Philippe 13/12/2009 14:36


Je cite :"Ces énergies fatales, comme l'éolien, ne produisent pas forcément lorsque l'on en a besoin (pas de vent en période anticyclonique et donc pas d'énergie éolienne en période de grand froid
...comme celle qui s'annonce la semaine prochaine)"

Pas tout à fait vrai , la semaine prochaine , il ya une dépression de nord est et donc du vent de prévu :
http://www.windguru.cz/fr/index.php?sc=54237
et l'été , les brises thermiques , même sous régime anticyclonique , permettent de faire fonctionner les éoliennes .
Mettre les éoliennes en mer semble résoudre tous les problèmes : d’une part le vent y est beaucoup plus régulier et plus fort, d’autre part il n’y a pas de voisins pour manifester contre le bruit
et la vue des éoliennes. Pour des raisons pratiques, les éoliennes doivent être implantées dans des mers peu profondes (jusqu’à 10 mètres) et près des côtes. Malheureusement, la France ne dispose
pas d’un plateau continental et donc de mers peu profondes comme le Danemark. Et professionnels de la pêche et du tourisme n’ont pas tardé à rappeler que la mer aussi est très utilisée. La loi
littorale de 1986 sanctuarise la partie "terre" du littoral interdisant les constructions et protégeant les paysages, pourquoi la partie "mer" serait-elle moins respectée ?


chapelain 13/12/2009 16:08



Monsieur,

Brise thermique ou pas, vous savez parfaitement que les éoliennes terrestres ne tournent que de 20 à 25% du temps, quand le vent n'est ni trop faible, ni trop fort ...Quel moyen de production
mobilise t'on pour produire le reste du temps ? Concernant la production off-shore, même si la France ne dispose pas autant d'atouts que le Danemark, le SER (Syndicat des Energies Renouvelables)
a récemment estimé que les projets d'éoliens Off-shore représentaient tout de même un potentiel de 10.000MW de puissance installée. Tout n'est qu' une question de volonté politique (cartographie
à définir, manque d'incitation sur la production off-shore,..). Pourquoi la France ne parviendrait elle pas à réaliser de tels projets, alors qu'ils sont dèjà largement déployés en Europe du
Nord, avec des puissances importantes ? La fuite en avant consistant à mettre des éoliennes terrestres un peu partout sans cohérence et surtout sans l'avis des habitants, pour aller au plus
simple et au plus rapide n'est pas une solution. Quand on sait que certaines de ces installations "désordonnées", n'ont été autorisées que pour servir de sources de revenus aux collectivités
locales (taxe pro), on peut s'interroger ...sur la logique de tels micro projets.

 Regardons ce qui se fait ailleurs : avec 3500 km de côtes, la France devrait pouvor faire de l'éolien "off-shore" au moins pour la moitié de la puissance totale éolienne installée.

http://www.letelegramme.com/ig/generales/economie/eolien-offshore-la-france-prend-du-retard-05-11-2009-640069.php

Syndicat des Energies Renouvelables : http://www.enr.fr



Philippe 13/12/2009 12:03


Nous avons un incontestable retard sur le domaine éolien . Pourtant, paradoxalement,après le Royaume-Uni,nous sommes le pays d'Europe où le gisement éolien est le plus abondant notamment sur notre
département.
Le problème n'est pas le coût de rachat par erdf mais le territoire que nous laisserons à nos enfants demain .
L'éolien est une énergie renouvable complémentaire nécessaire même, si elle n'est pas suffisante
Je vois dans l'approche du gac Nord tout les dommages que peuvent poser à notre environnement le syndrôme NIMBY.
Je reste à votre disposition pour en discuter.


chapelain 13/12/2009 12:31



Ces énergies fatales, comme l'éolien, ne produisent pas forcément lorsque l'on en a besoin (pas de vent en période anticyclonique et donc pas d'énergie éolienne en période de grand froid
...comme celle qui s'annonce la semaine prochaine)

Ainsi, les 4000 MW d'éolien aujourd'hui installés en France, ne peuvent pas être comparés à 4000 MW de production de base (nucléaire ou gaz). Et il faut bien de l'energie électrique de base
pour propulser les transports en commun propres comme train, tram, tram-train, metro et bientôt les véhicules électriques individuels.

Le coût de ces énergies renouvelables n'est pas à négliger, alors que l'on dispose en France d'un parc de production électrique émettant dèjà très peu de CO2 ...

Il faut savoir raison garder en installant des fermes éoliennes (et non de l'éolien diffus) , tout en limitant les impacts sur le Paysage.

C'est parfaitement possible avec les fermes "off-shore"(dont la technologie arrive à maturité), installées à plusieurs  kilomètres des côtes (10 à 15 km)

Avec de telles installations, on pourra largement parvenir au 20000 MW d'éolien en 2020 en France.


Merci de ne pas systématiquement  taxer de syndrome de NIMBY des propos mesurés, cherchant à expliquer plutôt qu'à imposer.

Nous sommes pour l'éolien, mais un éolien respectueux des paysages et de l'Environnement.

C'est parfaitement possible. mais pas n'importe où !



Présentation

  • : Le blog de La Chapelle Ville Nature
  • Le blog de La Chapelle Ville Nature
  • : Mise en cause du tracé NORD du projet de tram train La Chapelle sur Erdre - Notre Dame des Landes, qui porte une atteinte environnementale majeure à un site situé en zone NATURA 2000(FR 5200624)- Marais de l'Erdre.
  • Contact

Tous contre le tracé Nord


Débat public à venir pour la ligne de tram-train vers Notre Dame des Landes, avec une ouverture possible à l'horizon 2020
Avec La Chapelle Ville Nature : WWF France, SOS Loire Vivante, Joseph van der Stegen (Commission européenne - DG Environnement Unité B.2 "Nature et Biodiversité"), Solidarités Ecologie, Les Verts et 900 pétitionnaires chapelains contre LE TRACE NORD !
 

Le Tracé Nord vu par satellite


Afficher Tracé Nord tram-train vers Treillières-Vigneux sur une carte plus grande

Le tracé Chapelle Ville Nature


Afficher Tracé proposé par la Chapelle Ville Nature sur une carte plus grande

Visites depuis le 01/01/2009