Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 janvier 2009 6 17 /01 /janvier /2009 11:31

Chers chapelains, qui refusez obstinément  le tram-train dans votre centre ville, en périphérie de Nantes, je vous engage à parcourir ces 3 rapports de l'AFSSET sur l'impact sanitaire de la pollution atmosphérique urbaine :

Pollution atmosphérique urbaine : rapport 1 (mai 2004)

Estimation de l´impact lié à l´exposition chronique aux particules fines sur la mortalité par cancer du poumon et par maladies cardio-respiratoires en 2002 avec projections d´ici 2020. La mise à jour, en 2003, de l’inventaire des émissions dans l’air pour la France métropolitaine1 montre que, pour la plupart des substances, les émissions ont été réduites au cours des 10 ou 20 dernières années, grâce à des décisions politiques fortes prises aux plans national et européen. Ces évolutions traduisent aussi les transformations de notre tissu industriel et urbain ainsi que les grandes tendances en matière de mobilité des personnes et des marchandises.

http://www.afsset.fr/upload/bibliotheque/298978495081182726143176987766/pollution_atmospherique_urbaine_1.pdf

Pollution atmosphérique urbaine : rapport 2 (mai 2004)

Proposition de scénarios pour la poursuite d´actions en faveur de la réduction de la pollution atmosphérique, de l´exposition chronique de la population en milieu urbain et des risques sanitaires. Au cours du printemps 2003, l’Agence française de sécurité sanitaire environnementale (Afsse) a fait réaliser, en vue de l’élaboration de son plan stratégique, une étude auprès d’une centaine de « grands témoins ». Des personnalités issues des milieux scientifiques, administratifs, industriels, syndicaux, juridiques, associatifs, et des médias, ont ainsi été interrogées sur les questions relatives à la santé et l’environnement qui leur paraissaient les plus préoccupantes, pour le présent comme pour l’avenir.

http://www.afsset.fr/upload/bibliotheque/899341324929098015865944313580/pollution_atmospherique_urbaine_2.pdf

Pollution atmosphérique urbaine : note d´expertise (juin 2005)

L’Agence française de sécurité sanitaire environnementale (Afsse) a engagé un travail en 2003 destiné à estimer l’impact de la qualité de l’air en milieu urbain sur le risque de décès en relation avec les particules fines PM2,5. Cette estimation d’impact porte sur la situation actuelle et se projette dans le futur selon plusieurs scénarios d’évolution de la pollution atmosphérique urbaine au cours de la période 2000-2020.

http://www.afsset.fr/upload/bibliotheque/309399309015100367018524018974/pollution_atmospherique_urbaine_esperance_vie.pdf



Selon ces documents, entre 6% et 11% des décès par cancer du poumon enregistrés chez les sujets de plus de 30 ans en 2002, soit 670 à 1.117 cas, peuvent être attribués aux particules fines (fioul/diesel).

Pour la même année, entre 5% et 7% des décès cardio-respiratoires chez les sujets de plus de 30 ans, soit 3.334 à 4.876 cas, sont attribuables à ce polluant.

Près de 5000 morts dus au cancer du poumon et aux effets des maladies cardio-respiratoires, cela fait beaucoup.

Si l’on comptabilise en plus de ces effets liés aux particules fines, ceux liés à l’ozone, aux différentes formes d’allergies et d’asthme dont sont victimes les habitants des villes, c’est un lourd tribu que ces populations ont à payer pour circuler dans des citées souvent très embouteillées.

Les auteurs du rapport estiment à 900.000 euros le coût de chaque décès lié à la pollution atmosphérique.

« Les conséquences néfastes engendrées par le trafic automobile sont supérieures aux montants payés via les péages et la fiscalité sur les carburants, la moitié des particules ultra fines qui viennent se loger dans nos bronches sont recrachées par les voitures et les poids lourds », lit-on dans le rapport. Les experts préconisent des mesures pour diminuer l’exposition de la population à ces particules. Ils proposent de taxer tous les véhicules en fonction de leur consommation énergétique et de leur taux d’émission de polluants, d’imposer aux poids lourds diesel de s’équiper de filtres à particules, de développer les transports en commun et le ferroutage et de limiter la circulation des voitures dans les centre-villes."

Ceux qui à la Chapelle/Erdre s'obstinent à refuser le passage du tram-train en ville en 2015  feraient bien de réfléchir aux conséquences de leur démarche pour eux et ceux qui les entourent .

Partager cet article

Repost 0
Published by chapelain - dans communication culture
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de La Chapelle Ville Nature
  • Le blog de La Chapelle Ville Nature
  • : Mise en cause du tracé NORD du projet de tram train La Chapelle sur Erdre - Notre Dame des Landes, qui porte une atteinte environnementale majeure à un site situé en zone NATURA 2000(FR 5200624)- Marais de l'Erdre.
  • Contact

Tous contre le tracé Nord


Débat public à venir pour la ligne de tram-train vers Notre Dame des Landes, avec une ouverture possible à l'horizon 2020
Avec La Chapelle Ville Nature : WWF France, SOS Loire Vivante, Joseph van der Stegen (Commission européenne - DG Environnement Unité B.2 "Nature et Biodiversité"), Solidarités Ecologie, Les Verts et 900 pétitionnaires chapelains contre LE TRACE NORD !
 

Le Tracé Nord vu par satellite


Afficher Tracé Nord tram-train vers Treillières-Vigneux sur une carte plus grande

Le tracé Chapelle Ville Nature


Afficher Tracé proposé par la Chapelle Ville Nature sur une carte plus grande

Visites depuis le 01/01/2009